This War of Mine

Que feriez-vous en temps de guerre ? La réponse de la plupart des jeux vidéo est que s’il y a un conflit armé, vous y prenez part et détruisez des armées à vous tout seul. This War of Mine rétorque que, dans la guerre, nombre d’entre nous ne seraient pas des soldats, mais bel et bien des civils qui devraient se battre pour survivre… Coup d’œil sur mon coup de cœur du moment.

Développeur: 11 Bits Studio
Date de sortie: 14 Novembre 2014
Consoles: PC, OSX, Linux, Android (2014) / PS4, Xbox One (2016)
Genre: Gestion, Aventure, Point & Click

Noir et blanc crayonné

Ce qui frappe dans This War of Mine ce sont ses graphismes très sombres comprenant principalement des nuances de gris et une patte graphique qui rappelle des traits de crayon. Le jeu se passant dans une guerre civile et une grande partie des actions ayant lieu de nuit, le choix du noir et blanc prend alors son sens dans un monde de terreur et de mort. Le style crayonné saura accentuer ce malaise en donnant au jeu un rendu vif qui attire l’œil et qui marque par sa singularité.

20160511212811_1
Un style sombre et crayonné

Dans la guerre, nous ne sommes pas tous des soldats

Et ce n’est certainement pas le cas des personnages que vous incarnez. Dans This War of Mine on ne joue pas au soldat surentrainé capable de dézinguer un pays à lui tout seul, on joue un groupe de civils qui va désespérément tenter de survivre au froid, à la faim, mais surtout aux autres survivants.
L’histoire se passe en Graznavie, un pays fictif, dans Porogen, une ville assiégée et en proie à des conflits internes. Cette guerre civile a largement été inspirée par le siège de Sarajevo en Bosnie d’Avril 1992 jusqu’en Février 1994, d’où les noms des survivants qui rappellent les pays de l’Est. On joue donc un groupe de personnes ayant survécu aux dernier assaut des chars ennemis sur la ville et qui se retrouve par la force des choses dans le même bâtiment à devoir survivre ensemble. Ils ne peuvent pas quitter leur abri de jour parce que des snipers rôdent sur les toits et le risque est trop grand pour s’aventurer en extérieur, il faudra donc explorer la ville de nuit.

20160511211140_1
Notre petit chez-soi est en ruine, il faudra l’aménager.

Deux temps pour survivre

Le jeu est un point-and-click qui propose deux phases : le jour et la nuit. Dans la journée on construit des items dans sa maison, on se soigne, on mange, on fait de temps en temps des rencontres avec un marchand ou avec d’autres civils, puis la nuit tombe. C’est durant ces heures sombres que tout se joue : une majorité des survivants reste sur place pour dormir et garder la maison au cas où quelqu’un attaquerait, tandis que l’un d’entre eux sort visiter l’un des nombreux lieux environnants à disposition pour ramener nourriture, médicaments, bandages, matériaux et armes. Ces sorties sont dangereuses sur de nombreux aspects, notamment car si les locations sont habitées les gens ne s’avèreront que très peu amicaux. Il faudra alors se faufiler et éviter de se battre à tout prix, une blessure pouvant avoir un impact énorme sur toute la suite de votre survie.

2640204-twom_screen_pax_05
Toujours faire attention…

De tristes guitares

This War of Mine propose une OST acoustique marquante avec des morceaux à la guitare très mélancoliques, appuyant le côté déprimant de l’univers dans lequel le jeu prend place. Le soft offre une bande-son prenante par sa simplicité et sa dureté.

Un jeu très dur

This War of Mine est un soft très violent avec le joueur, déjà par sa difficulté générale, puisque certains événements aléatoires peuvent complètement retourner la situation dans laquelle vous êtes (souvent en votre défaveur), mais aussi par un sens de la morale poussé parmi vos survivants qui les détruira psychologiquement si vous tuez des innocents.
En plus d’être difficile, il est aussi marquant moralement et s’avère très déprimant, d’abord par son atmosphère pesante et chargée de désolation, mais surtout par l’implication du joueur dans la survie des personnages. À de nombreuses reprises, ils vont se mettre à dialoguer et à s’exprimer sur leur mal- être dans un univers violent et sans pitié. Tout dégénère alors quand l’un des civils meurt ; le jeu vous fait comprendre que c’est de votre faute, et le sentiment d’échec que cela amène peut être dévastateur, surtout au bout d’une trentaine de jours survécus.

maxresdefault (4)
La mort d’un de vos survivant peut être dévastatrice.

Un jeu dur pour une bonne cause

Ce qui fait la particularité de This War of Mine, c’est que le soft est créé en partenariat avec l’association War Child, qui s’occupe notamment des enfants dans les pays en proie à des conflits internes. Les revenus que le jeu génère sont donc reversés pour une bonne cause.
Un jeu humain, dur, avec un gameplay solide et une grande implication émotionnelle du joueur, qui fait réfléchir et qui reverse ses bénéfices à une association pour aider les gens dans le besoin ? Un must-have pour tout fan de point-and-click et de gestion.

image

Pours et contres

+ Des graphismes originaux Peut s’avérer déprimant
+ Une musique prenante Un peu répétitif au bout de 10 playthrough
+ Une atmosphère de guerre réussie                                                                                                                             
+ Des personnages attachants qui impliquent le joueur
+ Un gameplay solide
+ Une durée de vie accrue avec plein de groupes de survivants différents et la possibilité de créer les vôtres
+ Un jeu qui distribue ses bénéfices à la charité

Ante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *