Batman: A Telltale Games Series

Après s’être intéressé à l’univers des zombies avec The Walking Dead, après nous avoir parachuté avec The Wolf Among Us dans un New York actuel où cohabitent personnages de contes de fées et humains, le studio Telltale Games revient avec une adaptation d’un des superhéros les plus populaires : Batman. Qu’en est-il donc de cet opus qui se distingue de la réussie quadrilogie des Arkham développée par Rocksteady ?

  • Développeur : Telltale Games
  • Date de sortie (Suisse) : 2 août 2016 pour le premier épisode
  • Plateforme : PC, PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360, Mac, iOS, Android
  • Genre : Aventure | Point’n Click

L’epicness du Batou

Le joueur est plongé dans un Gotham corrompu avec à sa tête un maire détesté par la majorité de la ville. Les méthodes douteuses du maire Hill ainsi que l’arrivée d’un groupe de malfrats dénommés « les enfants d’Arkham » poussent Batman à agir non seulement en tant que chevalier noir mais également en tant que Bruce Wayne. Les phases de jeu en tant que ce dernier sont bien plus nombreuses que celles où le joueur incarne le héros. En effet, il vous faudra montrer votre soutien ou non à votre meilleur ami candidat à la mairie Harvey Dent ou encore gérer vos relations avec la police et la presse.

Le scénario fait, évidemment, toute la force du jeu. Il n’a rien à envier au travail effectué par Paul Dini, scénariste pour les deux premiers opus de la série des Arkham et qui collaborait au scénario de la série télévisée de 1992. Les retournements de situations rythment bien la première partie mais ce qui reste le plus intéressant est la perte de repères instaurée aux connaisseurs de l’univers de l’homme chauve-souris. En effet, si vous croyez tout savoir de l’histoire de l’orphelin le plus célèbre de la culture pop, vous vous retrouverez vite aussi perdus que monsieur Wayne, essayant tant bien que mal de reconstruire son passé ainsi que celui de tout l’empire Wayne. Si le scénario, plus centré sur Bruce Wayne que Batman reste un parti pris intéressant, certaines pistes n’en restent pas moins prévisibles. Le joueur qui connait l’histoire du fameux Harvey Dent pourra se retrouver parfois à se demander : ‘’pourquoi faire ça si je sais comment Harvey est censé finir ?’’. De plus, certains moments sont fortement inspirés (pour certains carrément copiés) de la trilogie cinématographique des « Dark Knight », notamment une scène impliquant le train suspendu de Gotham. La comparaison est inévitable car ces deux réécritures de l’homme chauve-souris se veulent réalistes.

Bruce Wayne fidèle à lui-même, voguant de galas en galas

Bien… mais pas assez abouti

Côté gameplay, les phases autres que les QTE ou les dialogues rajoutent une plus-value aussi bien au scénario qu’au jeu en lui-même. Les phases d’enquête en passant par celles de combat cassent ce côté qui peut paraître répétitif des jeux Telltale. Les phases d’enquête sont un peu simplistes mais elles mériteraient d’être plus présentes dans le jeu. Le fait de laisser au joueur le choix de sa stratégie d’attaque lors de certains passages est une bonne idée qui n’est pour le coup pas assez exploitée non plus. Saluons finalement l’effort et le soin mis dans les scènes de combat qui sont parfaitement chorégraphiées, la musique épique qui règne dans le jeu ainsi que le doublage qui fait bien l’affaire (quelle voix suave ce Batou !).

« Mmh…Charal ! »

Schéma classique d’une phase d’enquête. Elles restent simples mais sont efficaces

La chute… pour mieux apprendre à se relever ?

Le plus gros problème de jeu reste l’aspect technique, qui impacte fortement l’expérience de jeu. Les voix étant en anglais, il existe des sous-titres en français. Cependant, il arrive quelques fois qu’ils soient en anglais ou qu’ils disparaissent carrément, notamment lorsqu’un journal télévisé est retranscrit à l’écran. Cela ne dure qu’un instant mais pour un jeu qui est basé sur l’histoire avant tout, ça a le don de mettre sacrément en rogne. Quelques freeze frames peuvent intervenir également mais un retour au bureau les règle (votre humble serviteur n’en a connu qu’un seul). Pour finir, l’optimisation est catastrophique. Là, vous vous dites : ‘’quoi ? c’est un point and click et c’est mal optimisé ?! Ils ont osé foirer ça !’’ et vous avez totalement raison d’être étonnés. Les ralentissements sont nombreux et certains passages ordinaires (j’ai cru voir mon PC mourir sous mes yeux pendant une scène de dialogue tout ce qu’il y a de plus basique) sont buggés au possible. Un petit jeu de lumière éclaire la batcave lors de l’apparition d’un hologramme de Gotham (la classe !) et un ralentissement de plus de 3 secondes entre l’image et les dialogues a pris place. La rage atteint son paroxysme lors des combats ou vous manquerez un QTE tant l’image est apparue trop tard. De plus, au niveau des options, le seul choix offert au niveau des graphismes est « haute performance » ou « haute qualité », et ça ne résout pas vraiment le problème vu le manque d’options qui sont disponibles. L’immersion est malheureusement cassée par une optimisation buggée qui pourrait en refroidir plus d’un.

Au final, on l’aime notre justicier ronchon

Pour conclure, si vous avez un PC digne de la NASA, laissez-vous transporter à travers Gotham et un scénario jouissif qui mettrait la hype aussi bien aux fans de Batman qu’aux non-connaisseurs. Si, au contraire, vous n’avez pas la chance de posséder une bête de course capable de faire marcher n’importe quel jeu avec les graphismes et les performances au maximum tout en faisant fonctionner Fraps, votre amour inconditionnel pour le Batou vous aidera à faire face aux bugs et saura vous guidez dans cette aventure digne des comics.

 

Les pours et les contres

+ Phases d’enquête et de stratégie de combat  Phases d’enquêtes simplistes et trop peu présentes
+ Pistes de scénario novatrices et audacieuses  Freeze frames et bugs de sous-titres
+ Musique épique  Optimisation catastrophique
+ Focus sur Bruce Wayne, parti pris qui change des autres jeux Episode 2 trop court comparé aux autres
Le doublage – Certaines pistes de scénario prévisibles pour les connaisseurs et qui peuvent entraîner un choix orienté

Moony

 

One thought on “Batman: A Telltale Games Series

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *