Ken Follet’s The Pillars of the Earth

Le roman de Ken Follet a droit à sa première adaptation en jeu vidéo, réalisée par les allemands de chez Daedalic Entertainment. Basée sur un matériaux de base solide, l’adaptation vidéoludique propose une aventure narrative similaire aux jeux proposés par Telltale Games. Une réussite qui vaut le détour !

Développeur : Deadalic Entertainment
Date de sortie : 15 août 2017
Plateformes : PC
Genre : Aventure, Point&Click, Visual Novel

Le Moyen-Âge en dessin

La première chose qui frappe dans The Pillars of the Earth, c’est sa sublime patte graphique, à mi-chemin entre de la bande-dessinée et de la peinture. Les paysages fourmillent de détails, les couleurs sont magnifiques et la lumières est gérée à la perfection. Les animations quand à elle sont assez simples, mais efficaces, parvenant à montrer les émotions des personnages avec un réalisme grisant. Un sans-faute de la part de Daedalic !

Ce mélange de douleur, de confusion et de bon vouloir qui se dégagent… Sans compter le background qui est superbe !

La construction d’une cathédrale

L’histoire se déroule dans la ville fictive de Kingsbridge, dans laquelle une cathédrale doit être construite. On suit les aventures de trois personnages, que l’on incarne en alternance :

  • Tom le Bâtisseur ;
  • Jack le Tailleur de Pierre;
  • Le prieur Philippe.

Chaque personnage à sa personnalité, ses buts, ses connaissances, ses qualités et ses défauts. Ils vivront tous les trois différemment la construction de la cathédrale, et, bien que le roman original soit un bestseller, il vaut mieux découvrir l’histoire par soit-même, c’est pourquoi je vais m’arrêter ici côté scénario. Ce qu’il faut savoir, en revanche, c’est que le traitement des personnages est bien amené et leurs histoires captivantes. Suivre la vie de petites gens autour de la création d’un monument si important et non pas celle d’un héros met en perspective l’image qu’on peut se faire des cathédrales, de leurs constructions et de leur histoire.

Détail intéressant : l’histoire étant racontée par épisodes, le jeu se part d’un générique digne d’une série TV !

Telltale, est-ce que c’est toi ?

Loin des jeux d’aventure point’n’click auxquels le studio allemand est habitué, The Pillars of the Earth ressemble bien plus à un jeu Telltale Games qu’à autre chose. Déjà de part son intérêt particulier pour la narration et l’histoire qui est racontée, mais aussi de part son système de choix influents sur l’histoire. Même si, bon, c’est un peu limite niveau impact, le soft propose plus une expérience de roman interactif que de réel aventure narrative dans laquelle nos choix influent, n’oublions pas qu’il s’agit d’une adaptation. Cela dit, on retrouve un côté aventure point’n’click par les petites énigmes et différents puzzles qui viendront pimenter l’expérience, et dont les réponses sont subtilement indiquées aux joueurs par les dialogues et réflexions des personnages. On est donc loin d’un Monkey Island ou d’un Deponia, mais le gameplay de ceux-ci n’était pas des plus pertinents pour cette adaptation, et le parti-pris fonctionne à merveille !

On retrouve un résumé de nos décisions en fin de chapitre, comme dans les jeux Telltale.

Chants grégoriens et ambiance Moyen-Âge épique

Parce que le jeu se concentre sur la construction du cathédrale durant l’époque médiévale, il va de soit que l’OST se compose de sons typés Moyen-Âge, avec beaucoup de cordes et de cuivres, accompagnés parfois par des chants grégoriens, donnant au soft une atmosphère épique et imposante.


Une soundtrack atmosphérique épique

Une prise de risques payante

Il faut dire que le projet avait que quoi être casse-gueule. Outre le fait que les jeux narratifs ne soient pas le style habituel de Deadalic Entertainment, le fait qu’il soit l’adaptation d’un roman aussi connu demandait à ce que l’exécution soit parfaite. Et on peut dire que les développeurs allemands ont relevé le défi haut la main, et ont dépassé les attentes de beaucoup. Un soft magnifique visuellement à l’OST somptueuse et au scénario en béton, le tout mis en place par un gameplay certes déjà vu, mais efficace, en bref, un jeu à prendre si vous êtes fans du livre ou d’expériences narratives de qualité.

Pour et contre

+ Des graphismes somptueux Certaines longueurs
+ Une OST adaptée et bien réalisée Les solutions des puzzles parfois pas toujours évidentes
+ Une histoire passionnante et une narration de qualité
+ Des doublages réussis
+ Un gameplay certes déjà vu, mais qui fonctionne

Ante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.