Ludicious 2018 Zürich Game Festival

On se retrouve maintenant dans l’ancienne caserne de Zurich, donnant une ambiance alternative et « hipster ». Une entrée se présente devant nous, contenant l’exhibition des jeux vidéo indépendants venant de l’étranger, mais également de la Suisse. Les lumières en néon et les nombreuses illuminations des divers écrans peignent une atmosphère enchantée pendant que nous découvrons des jeux qui méritent plus de reconnaissance. Je vais vous parler de quelques jeux qui m’ont le plus marquée.

Everything is going to be OK: un jeu-zine nihiliste de comédie et d’horreur sur la vie

Développé par Nathalie Lawhead (ou « alienmelon » pour son surnom) et nominé par le festival Ludicious pour avoir de « l’innovation dans un jeu », Everything is going to be OK contient un gameplay extrêmement ridicule et troublant en même temps. La créatrice du jeu cherchait à rassembler et à exprimer diverses expériences de la vie, décrivant le jeu comme un zine [1] interactif. Vous commencez le jeu avec un fond d’écran psychédélique et instable, se changeant dramatiquement et affichant plusieurs fichiers numérotés en désordre. Les images de ces documents s’animent pendant que le joueur se décide quel fichier il va sélectionner. Le contenu des pages provoque beaucoup de confusion, les joueurs ne comprenant pas le but et/ou l’histoire du jeu. Mais plus on joue, plus on comprend ce qu’il se passe, le jeu devenant de moins en moins perturbant (bien que nous observions des lapins joyeux se faire humilier, tuer, etc.). J’aperçois les raisons de sa nomination au festival, car c’est un jeu très différent et proposant un message profond sur les imperfections personnelles grâce à un humour noir. Mais cela, je vous laisse le découvrir à travers votre propre expérience du jeu !

On prend du temps avant de comprendre ce qu’il se passe à l’écran.

Orwell: l’ignorance est une force

Orwell est un autre jeu ayant également reçu la nomination pour « l’innovation dans un jeu. » Il est développé par les Osmotic Studios, un trio allemand basé à Hamburg, formé de Michael Kluge, le programmateur, de Melanie Taylor, pour l’art et le business, et de Daniel Mary, pour le game design et la production. Ils proposent un jeu également un peu perturbant (pas autant — bien sûr — que le précédent), car vous êtes un agent de sécurité cherchant des informations pour trouver le(s) coupable(s) d’une attaque terroriste, allant jusqu’à violer l’intimité de certaines personnes. Ainsi, vous cherchez à comprendre les raisons et les causes de cette agression en surfant sur divers sites web, en observant les conversations privées en ligne et en piratant certains dossiers. Ils existent plusieurs choix à travers le jeu ; et les joueurs peuvent alors décider du destin de certains personnages suspects qu’ils vont espionner de loin. Orwell est un jeu très amusant et explorant des sujets actuels sur la sécurité, l’intimité et la conception des informations en ligne.

Le look à la fois simpliste et moderne fait immédiatement mouche !

Retimed: un jeu « fun » à la mode Tom Cruise

Voici un jeu helvétique remplit d’action, développé par le studio Maniax, basé à Zurich, et nommé pour le « prix de jeu suisse » ! Il s’agit d’un jeu d’arène permettant des parties locales multi-joueurs (de 2 à 4 joueurs) de tir. Les parties se montrent tenaces grâce à la diversité des personnages, armes ludiques, et arènes hautes en couleur. De plus, le jeu offre un gameplay intéressant, car lorsqu’un des personnages s’approche d’un autre, le temps est ralenti et facilite la visée sur son ennemi ou bien l’esquive de la balle adverse. Un petit jeu sympa qui sait provoquer beaucoup de tensions, de frustrations, mais aussi de la joie d’imiter une cascade s’inspirant des films Mission: Impossible.

Très minimaliste, le jeu n’en reste pas moins fun.

Candydealer

[1] Un zine est une sorte de publication, normalement massivement produite par imprimante (dans certains cas, scannée, mis sur le net, ou copiée via fax) sur n’importe quel sujet, mais normalement remplie de passion. C’est un moyen de raconter une histoire, de partager des pensées, et/ou de l’art, des BDs, des dessins au brouillon.

Traduction personnelle : https://www.urbandictionary.com/define.php?term=Zine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.