Pixels Gaming Awards 2017

L’année 2017 a été riche en nouvelles expériences vidéoludiques: de l’univers enivrant de Divinty 2 au pixels art envoutant de Halcyon 6, en passant par les décors enchanteurs d’Hollow Knight, la scène indépendante a su nous ravir de perles dont je ne suis toujours pas rassasié. Mais mon choix, pour ces Pixels Gaming Awards, s’est porté sur un jeu de réflexion, également issu d’un développeur indépendant, qui nous invite à faire de la programmation d’automate derrière un décor victorien et steampunk: il s’agit d’Opus Magnum.

À droite: les menus superbement illustrés. À gauche: une solution possible parmi tant d’autre à l’une des nombreuses énigmes du jeu.

Nous sommes invités à y incarner un jeune et brillant alchimiste sorti d’une université impériale ; nous mettons alors nos talents au service des grandes maisons aristocratiques en créant, pour eux, toutes sortes de produits à l’aide de machines automatiques. Il faut alors réfléchir, des heures durant, pour positionner et donner des instructions aux différents bras, rails et autres pistons qui constitueront vos automates.

C’est dans un univers enivrant que ces énigmes prendront place. La superbe direction artistique vous pousse à embellir vos solutions, à optimiser l’espace et la rapidité, sans même que cela soit nécessaire. Une trame narrative permet au joueur d’avancer progressivement dans la difficulté que ce jeu a à offrir et ainsi de s’immerger dans un univers où la physique et la chimie auraient pris d’autres chemins.

SamSam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.