Street Fighter 30th Anniversary Collection

Véritable institution des salles d’arcade, Street Fighter figure au panthéon des jeux de combat. Anciens comme les titans, classiques comme les jeux olympiques, les Street Fighter ont réussi à fédérer les joueurs les plus chevronnés depuis maintenant trente ans! Capcom surfe donc sur sa politique de réédition de ses classiques et nous offre un pack anniversaire. Mais vaut-il la peine qu’on se batte pour lui?

Développeur : Capcom
Date de Sortie : 29 mai 2018
Consoles : Nintendo Switch, PC, PS4, Xbox One
Genre :  Baston

Select your player

S’il y a bien deux non-événements à ne pas retenir en 1987, ce sont, premièrement, la création du bâtiment Anthropole à l’Université de Lausanne (appelé alors le BFSH2 ou B2), et la sortie de Street Fighter (et ne me faites pas dire que Tuer n’est pas jouer était un non-événement!). Avec ce premier jeu sur arcade, Capcom créera une de ses licences les plus lucratives. La firme profite donc de sa politique de recyclage lancée en 2015 avec Megaman Legacy CollectionDisney Afternoon Collection, puis Megaman Legacy Collection 2 l’an dernier (et leur suite cette année) pour dépoussiérer ses premiers jeux de combat à l’occasion des 30 ans de la série.

Avec un total de douze jeux (Street Fighter, Street Fighter II, Street Fighter II’: Champion Edition, Street Fighter II: Hyper Fighting, Super Street Fighter II, Super Street Fighter II Turbo, Street Fighter Alpha, Street Fighter Alpha 2, Street Fighter Alpha 3, Street Fighter III, Street Fighter III: 2nd Impact et Street Fighter III: 3rd Strike) fait la part belle à une série largement basée sur le second épisode. En effet, malgré le nom trompeur de ce jeu, ce pack collector ne comprend absolument aucun jeu de la franchise sorti après 2000. Vous voici prévenus.

Sodom – c’est son nom japonais – a été plus sobrement connu en occident sous le nom de Katana

Round one: fight!

Street Fighter premier du nom est et restera néanmoins un fossile encore disponible de la préhistoire du style des jeux de combats, dans une logique d’arcade pure: autrement dit, un jeu d’une difficulté au-delà de toute frustration décente dans le but de faire cracher une pièce au joueur devant sa borne. Street Fighter II et ses variantes représentent quant à eux le point d’intérêt de ce package, tant pour des raisons historiques que pour un gameplay finalement assez bien ficelé qui n’évoluera guère par la suite. Le second épisode est d’autant plus dans les esprits qu’il a été porté sur les consoles de salons de l’époque, ce qui en a fait le best-seller de 1992, avec sa version sur Super Nintendo, notamment. Les épisodes Alpha et Street Fighter 3 occuperont quant à eux les têtes lectrices de la Saturn et de la PlayStation, mais en feront tourner d’autres avec un système rafraichi, valorisant la technique et gratifiant les bons joueurs de la capacité à exécuter des super-coups chargés. Au-delà, la série conserve sa même patte de jeux en jeux.

La difficulté du premier épisode est indescriptible: pauvre Ryu…

Round two: fight!

Ce pack anniversaire, à l’opposé des autres collectors de Capcom, souffre de la redondance de ses jeux. De plus, à double tranchant, la principale qualité de ces douze jeux est de s’appuyer sur leur version arcade uniquement. Exit donc les possibilités de moduler la difficulté du mode un joueur, ce qui rend les jeux extrêmement punitifs et les éloigne d’un public néophyte que la technicité de la série rebutera déjà. Le jeu présente par contre l’avantage de proposer un mode multijoueurs en ligne, ce qui est parfait pour trouver des adversaires motivés par une partie: on ne va pas se mentir, les jeux de combats techniques et anciens ne peuvent appeler qu’un public de niche, qu’internet réussira mieux à réunir que la bonne vieille manette n° 2 des consoles de l’époque!

Bien qu’il s’agisse d’un coup basique, le Hadoken n’est pas à la portée des débutants

Round three: fight!

Le pack est enfin complété par quelques archives, des artworks d’époque, ou encore les musiques des différents jeux. En ce sens, rien de réellement surprenant n’est apporté par rapport aux autres packs produits par Capcom. Un bémol notoire concerne la musique. Si l’œuvre majeure de Yoko Shimomura est effectivement accessible, elle ne l’est pas dans sa version sur consoles, si bien que la qualité du son laisse à désirer. Quant aux autres bonus, les images sont d’époque, on en très a rapidement fait le tour.

Chun-li, ou une des premières incursions explicites du sexisme décomplexé via un personnage jouable

Game over

Avec un nom qui laisse présager un contenu bien plus vaste et des jeux largement redondants entre eux, Street Fighter 30th Anniversary Collection est destiné aux initiés uniquement, ou aux collectionneurs. Bien qu’intéressant, il démotivera rapidement les profanes, et une bonne partie de son intérêt dépendra de la base de joueurs motivés à en venir aux mains en ligne. Croisons les doigts pour qu’ils soient nombreux!

Pour Contre
+ Douze jeux historiques… … mais la majorité en redite
+ La possibilité d’y jouer en ligne  La prise en main

Dr. D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.