Une année en Pixels

2018 : une année pas mauvaise pour les nostalgiques

L’année aura été chargée pour votre docteur; quand on n’a plus de thèse à finir, on a des jeux à finir à 100%, évidemment. Et des jeux à platiner, il y en a eu ! D’autres que moi auront beaucoup à dire sur Monster Hunter: World et Super Smash Bros. Ultimate qui sont des incontournables pour les amateurs de leurs genres respectifs. Je les laisse donc s’étendre sur le sujet. Mais pour les nostalgiques et les amateurs de jeux rétro, 2018 s’est avérée être une année assez riche.

Il me faut tout d’abord parler du remaster de Secret of Mana, qui, s’il a surtout révélé ce qui avait mal vieilli dans le jeu original, a aussi permis de réunir les générations autour d’un action-RPG fait pour être joué en famille.

 

Nous avions cru la série des Metal Gear enterrée… mais Konami l’a littéralement fait ressortir de terre avec Metal Gear Survive, un jeu oubliable mais amusant un temps.

2018 a surtout été une année importante pour Capcom, qui, en plus de continuer sa politique de réédition de collections (entamée avec Megaman, Disney) en fêtant l’anniversaire de Street Fighter… Mais aussi et surtout de Megaman !  Avec la sortie de Megaman X Legacy Collection 1 et 2, pas moins de huit jeux dont plusieurs hits ont pu être redécouverts. Enfin, on a fêté l’arrivée de Megaman 11, qui, sans offrir un réel renouveau à la série, prouve que le plaisir de jeu reste largement au rendez-vous.

Si 2018 devait initialement se terminer par la sortie de Kingdom Hearts III, une excellente surprise aura sauvé Noël : l’excellent Monster Boy and the Cursed Kingdom, qui garantit de bons moments de jeux rythmés par une bande son très entraînante issue du travail de compositeurs géniaux !

L’année fut donc riche, même si elle n’a pas tenu ses promesses, et que l’on attend toujours et encore de découvrir le remake de Final Fantasy VII.

Dr.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.