Heave Ho

Après Mother Russia Bleeds, beat’em’all à l’ancienne autant violent que jouissif, Le Cartel Studio revient avec un jeu ma foi diamétralement opposé à leur premier jeu. En effet, nous passons là d’une U.R.S.S. alternative super violente (le but était quand même d’ « exploser [notre] adversaire au sol et frapper, griffer, écraser et poignarder [nos] ennemis ») à un jeu de co-op tout mimi. Est-ce que ce nouveau style marche ? Et comment !

Menu heave ho

Développeur : Le Cartel Studio
Distributeur : Devolver Digital
Date de sortie : 29 août 2019
Plateforme(s) : PC, Switch
Genres : Aventure, Co-op

Tout est dans le gameplay

Le jeu n’a, pour ainsi dire, pas d’histoire. En effet, nous sommes directement plongés dans le monde haut en couleur de Heave Ho sans introduction ni exposition des tenants et aboutissants de son univers. En fait, il n’y a pas de but précis à part finir les niveaux en évitant la chute mortelle… mais qu’est-ce que c’est efficace ! Pas besoin d’une histoire dans ce jeu : tout est dans le gameplay.

Gameplay Heave Ho
Comme quoi, ça n’a pas l’air si compliqué…

En effet, Heave Ho repose sur un gameplay qui est, il faut l’admettre, fort similaire à Mount Your Friends : on a un personnage qui se déplace en se tirant sur le sol grâce à ses bras. On les bouge grâce à notre joystick et on saisit le sol/les objets/les plateformes avec chaque main individuellement (un bouton pour chaque main). Il devient alors impératif de tirer le meilleur parti des physiques du jeu. En effet, il sera souvent nécessaire de vous lancer dans le vide pour atteindre la plateforme suivante ; des mouvements précis deviennent alors plus que nécessaires. Cela sera indispensable pour atteindre votre but : vous frayer un chemin jusqu’au bout du niveau avant de tout recommencer au niveau suivant. Simple, non ?

Heave ho gameplay 2
Dans les airs ou dans le noir, il va falloir se débrouiller !

Plus on est de fous…

Le jeu, fun mais un peu lassant en solo, prend tout son sens dès que quelqu’un prend le rôle du joueur deux (ou trois, ou quatre) à vos côtés. Pensé avant tout pour la co-op, le jeu devient plus intense et drôle à plusieurs : attraper la main de vos amis à la dernière seconde est un des moments les plus satisfaisants de l’expérience. De plus, il y a un élément de gameplay supplémentaire dès qu’on introduit un deuxième joueur : les pièces. Leur présence sert à pimenter la partie. En effet, on peut attraper une pièce avec une main, mais cela la rend indisponible pour attraper les plateformes. C’est là que votre partenaire entre en jeu ! Former une chaîne humaine (enfin, de personnages, on s’entend) devient alors un élément central du gameplay coopératif. Par contre cela nécessite de la coordination et un bonne entente entre les différents joueurs… bonne chance !

Choix personnages heave ho
A deux c’est mieux !

C’est enfantin, mais qu’est-ce que c’est bien

Comme vous l’avez probablement remarqué avec les différentes captures du jeu présentent dans l’article, le jeu propose un style très enfantin. Les personnages sont réduits à leurs formes les plus simples – une boule avec deux bras – et le tout est rendu dans un style qui rappelle des dessins au Crayola. Visant une mention « tout public », le soft se veut, bah, soft : les personnages explosent dans un jet de peinture loufoque quand ils tombent (ou quand ils rencontrent une pique sur le bord d’une plateforme), ce qui atténue la violence. Mais cela ne nuit en rien au jeu, bien au contraire !

Mort heave ho
Recouvrir le monde de san- heu… de peinture

WAAAAaaaa…

Combiné aux graphismes simplissimes et enfantins, le sound design complète l’ambiance loufoque et totalement conviviale pour toute la famille. En effet, une bonne partie des effets sonores et de la bande-son sont réalisés avec les voix de l’équipe de développement ! Cela renforce l’aspect riogolade du jeu et rappelle d’autres softs comme Rayman Legends. Pour vous faire une idée, voici le reveal trailer du jeu (ouvrez bien les oreilles !) :

Que du bonheur

Comment conclure à part en vous disant que le jeu fut un bonheur absolu à tester. Je ne l’ai pas encore fini, mais sitôt que j’aurai le temps de m’y mettre à plein temps avec des amis, soyez sûrs qu’il ne fera pas long feu. Heave Ho est un jeu simple mais efficace qui saura réveiller votre âme d’enfant – le genre d’âme d’enfant qui aime saboter les plans de ses amis, qu’on s’entende – et vous garantira des soirées sur le canapé pleines de fun et de rire. Rampez, sautez, et, surtout, assurez-vous de choper la plateforme ! Je ne peux pas assez vous le recommander. Foncez !

Devolver
En plus y a un poulet, donc forcément 10/10

Pours et contres

Pour Contre
+ Les graphismes sont super sympas Un peu lassant en solo
+ Le sound design, aux petits oignons, est très rigolo
+ Le gameplay est simple et efficace
+ Vraiment fun à plusieurs

DigitalDW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.