Deponia

Deponia est une vraie déchèterie. Que des ordures, des pièces électroniques éparses et de l’eau boueuse. Les habitants d’Elysium, la ville flottante, se servent de la pauvre planète comme poubelle ! Et les habitants de la planète sont tous des gens dégoutants et malappris… Heureusement que Rufus est là pour rehausser le niveau (et sauver Deponia à la fin, bien évidemment) !

687474703a2f2f7777772e6465706f6e69612e64652f6465706f312f77702d636f6e74656e742f67616c6c6572792f77616c6c70617065722f77616c6c7061706572345f3139323078313038302e6a7067

Développeur : Deadalic Entertainment
Date de sortie : 27 Janvier 2012
Genre : Point & click, Aventure
Plateforme : PC, Mac, bientôt sur PS4

Hussa ! Quittons Deponia !

Rufus en a marre de Deponia. Il en a tellement ras-le-bol qu’il a essayé à plusieurs reprises de s’en échapper, sans grand succès. Sans aucun succès en réalité. Mais cette fois-ci, tout est différent ! Tout est calculé et rien ne pourra venir ruiner son départ de Deponia… sauf peut-être lui-même. Alors qu’il parvient à monter non sans mal dans un train appartenant à Organon, une puissante organisation voulant détruire la planète, il y voit une habitante d’Elysium se faire menacer de mort. Par héroïsme (et non car la demoiselle est jolie, voyons) Rufus décide de la sauver, mais finit par la faire chuter du train… avant de se faire jeter par-dessus bord à son tour. Coup de chance, elle est tombée à Kuvaq, le village où Rufus habite. Manque de bol, elle est dans le coma et il ne peut l’héberger chez lui car il est un bon-à-rien incompris de tous. Son but dès à présent : parvenir à la réveiller et la convaincre de le ramener sur Elysium avec elle… Magouilles, révélations, trahisons et humour s’enchainent dans la folle aventure qu’est celle de Rufus.

deponia_screenshotneu006
Le grand et majestueux Rufus à l’œuvre.

Hussa ! Des graphismes cartoon !

L’histoire se passe donc dans un univers fictif et vivant (même si la planète est inhabitable à beaucoup d’endroits, mais passons). Le jeu tire profit de son art style qui rappelle un dessin animé ; les personnages ont tous un look amusant et la déchèterie qu’est Deponia est représentée à merveille, si l’on aime les déchets. Les animations restent simples, mais vu que le jeu est un point & click, on peut le lui pardonner car il n’a pas besoin d’être complexe de ce côté-ci. En somme, l’univers et les dessins sont très plaisants et donnent au soft un aspect unique face à la concurrence.

deponia_screenshot_02
Une décharge comme vous n’en avez jamais vue !

Hussa ! La musique est cool !

Les musiques se font relativement discrètes durant les phases de gameplay, ayant surtout pour but de poser une ambiance, mais sauront accompagner les cutscenes d’une manière dramatique, rigolote ou épique selon les moments. Une particularité est que, entre chaque chapitre, un narrateur chantera (non sans humour) les aventures de Rufus, accompagné d’un chœur terminant ses récits d’une manière humoristique comme « Hussa ! Avance ton histoire ! » quand le narrateur se perd dans ses morceaux ou « Hussa ! Le chanteur assure ! » quand il parvient à finir son histoire. Tout ceci donne au jeu une atmosphère unique et empreinte d’humour, ce qui se retrouve dans les dialogues.


Je vous laisse profiter de l’OST, tantôt amusante tantôt mécanique

Hussa ! Rufus est stupide !

Les dialogues, parlons-en, sont tous très drôles, d’abord grâce à l’écriture, mais aussi grâce aux doubleurs. Tous les acteurs ont réussi à entrer dans leurs personnages, les rendant non seulement vivants, mais en plus très comiques de par leur cynisme, stupidité et ignorance. Les voix collent aux personnages, les doubleurs sont talentueux et le tout est bien souvent hilarant grâce à la mauvaise fois dont Rufus, l’humble sauveur de la planète qui mérite une reconnaissance éternelle, fait preuve.

Hussa ! C’est un point & click !

Quelle est la différence entre un bon point & click et un mauvais point & click ? Le mauvais point & click a des puzzles complètement loufoques et demande une contorsion cérébrale monstrueuse. Le bon point & click a des puzzles intelligents, logiques et intéressants, il sait faire fonctionner les méninges sans les faire planter car tous ses puzzles font sens. En ce sens, Deponia est un « mauvais » jeu du genre, car ses énigmes sont parfois tellement tordues qu’un détour par internet s’avèrera nécessaire pour avancer. En réalité, il n’en serait mauvais que si son univers était logique et cohérent à l’image du nôtre, mais tout dans Deponia est loufoque, ce qui donne une raison d’être aux puzzles ; Rufus est un chapardeur qui trouve toujours un moyen de littéralement bricoler une solution de toutes pièces, et ça se ressent dans la façon de résoudre les énigmes. Que ce soit faire un Espresso avec du fuel trouvé dans un taureau mécanique, ouvrir son troisième œil en observant des déchets ou encore combiner une passoire et une serpillère préalablement trempée dans de l’huile pour se déguiser, Rufus ne manquera pas d’ingéniosité pour s’en sortir en toute situation, pour le bonheur (ou la frustration) des joueurs.

deponia_screenshotneu002
Réaction classique lorsque le joueur est confronté aux puzzles diaboliques de Deponia.

Hussa ! Il faut aimer ça !

Si vous aimez les point & click remplis d’humour, aux graphismes charmants dans lesquels on joue un antihéros cynique courant au secours de la femme et l’orphelin (surtout de la femme en réalité), et dont les puzzles sont de vrais casse-têtes ayant frustrés bon nombre de joueurs, alors Deponia est pour vous ! En revanche si le point & click doit être pour vous un jeu logique et intelligent racontant une histoire profonde, évitez de croiser le chemin de Rufus.

deponia_screenshotneu003

Hussa ! Les pours et les contres !

+ Un style graphique cartoon attrayant Des puzzles parfois extrêmement loufoques pouvant décourager le joueur
+ Une histoire amusante remplie de plot twists et de personnages attachants
+ Une bande-son originale et des doublages réussis

 Ante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.